lundi 25 octobre 2010

Un plongeon sensuel dans la campagne anglaise du XIXème siècle ; 10 raisons de voir Bright Star, le film de Jane Campion

Vous aviez aimé le style profond, comtemplatif et suggéré de "La leçon de piano", vous aimerez sûrement "Bright Star", le film de Jane Campion sorti en 2009. Un cinéma profondément féminin dans la façon de faire comprendre les sentiments des personnages sans pourtant les expliquer concrètement.



Pour un spectateur moyen, ce film est un nanar cucul qui ennuie avec une énième histoire d'amour sans rebondissement en plus. Ce spectateur moyen n'aime pas le cinéma, je lui recommande donc le dernier block-buster américain, bye !

Le synopsis : Angleterre 1818, une jeune fille de bonne famille, passionnée de couture et de mode, est attirée par son voisin, le poète John Keats. Cette relation s'avère être complexe tellement tout les sépare en apparence.



10 raisons de savourer Bright Star :

- Parce que c'est une histoire vraie qui relate les années les plus productives de John Keats, qui fût connu bien après sa mort.

- La photographie du film est superbe, les images sont des tableaux. Le plus souvent dans une lumière du jour crue qui donne l'impression d'y être. En HD, l'effet est encore plus fort.



- Les acteurs ne sont pas des top models incrustés. Abbie Cornish est ronde, et n'offre pas de beauté superficielle dûe à une coiffure ou un maquillage. Elle est jolie, ses cheveux sont tirés en toute simplicité, même si ça ne lui va pas forcément, elle représente une beauté simple et fraîche animée par sa propre personnalité. Et ça au cinéma, c'est rare. Ben Wishaw, que j'avais trouvé irrésistible dans "Le Parfum" incarne un petit bonhomme énigmatique et sensuel. Ca pourrait être notre voisin solitaire et discret.

- Les costumes sont fidèles à l'époque et on peut les admirer avec beaucoup de précisions

- Ce film sent bon la bouffée d'air de campagne dans les draps qui sèchent dans le jardin

- La sensualité du film : de nombreux sentiments sont traduits par des images métaphoriques ; Fanny, vidée devant le vent qui gonfle les rideaux de sa fenêtre ouverte, John, couché au sommet d'un arbre inconfortable mais très fourni en branches... etc...



- On regarde ce film pour vivre ou revivre la simplicité des douceurs et douleurs d'une histoire d'un autre temps.

- Parce que même au fond de nos âmes de tigresses, on aime la beauté des poèmes et on déteste ce monde moderne qui les ridiculise.



- Parce que l'ambiance musicale va adoucir votre journée comme jamais.

- Parce que Jane Campion a réussi le défi de faire de la poésie avec l'image et la mise en scène.


Bande annonce HD en anglais :

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

Auré a dit…

Ce film est splendide!
Comme tous les films du genre il m'a tiré pas mal de larmes.
Du coup j'ai envie de le revoir maintenant :)

T. a dit…

Je le note dans ma liste de films à voir. ;) )

Related Posts with Thumbnails